Les dangers du froid

J’ai eu l’occasion au cours de ma courte existence (courte mais intense) de parcourir quelques déserts (Death Valley aux USA, Désert australien près de Uluru). J’adore les grands espaces et c’est un grand plaisir de parcourir ses immensités lors de Road Trip en famille ou avec des amis.

La vallée de la mort

La vallée de la mort

Le mont Ulutu

Le mont Uluru

Ces déserts ont en commun leur grande chaleur, même s’il est vrai que la chaleur de la vallée de la mort dépasse l’imagination. Il faisait tellement chaud à l’extérieur (environ 50°C) que rester ne serait ce que 5 minutes devenait difficile à supporter. D’ailleurs traverser un désert est risqué, puisque par définition, celui-ci n’est pas habité. Imaginer la moindre panne, le manque d’eau ou un problème de climatisation et vous commencez à stresser en regrettant d’avoir tenté l’aventure. Heureusement ceci ne nous est pas arrivé. Aventurier certes, mais pas fous furieux, nous savons nous préparer. Ca me rappelle des touristes qui s’amusaient à grimper sur le mont Uluru avec des tongues et sans eau, alors que nous avions chaussures de rando, 4 litres d’eau, crème, etc. Il y a vraiment des gens inconscients.

Bon nous parlons déserts, mais ca ne nous amène pas au titre de cette news.

La chaleur s’est quelque chose, mais imaginez le froid maintenant.

J’ai l’occasion en vivant à Saskatoon maintenant depuis plus d’un mois, de découvrir des températures extrêmes, mais cette fois-ci, dans l’autre sens. -30°C. Certes ce n’est pas encore l’enfer, mais on en approche. Car avec l’expérience, on s’aperçoit que les difficultés de la chaleur ne sont rien comparées à celles du froid. A -30°C, vous ne pouvez pas vous permettre de ne pas vous couvrir. Et quand je dis se couvrir, je parle intégralement. Chaussures, pantalon, sous-pantalon, T-Shirt isolant, pull, manteau, écharpe, gants, bonnets, voire plusieurs couches de chaque. C’est un long précédé, rabarbatif, certes, mais indispensable. Car contrairement au chaud auquel vous pouvez résister pendant quelques minutes, avec le froid, en moins d’une minute, vous êtes brulé comme si vous aviez mis votre main dans l’eau bouillante. Vous sentez des picotements sur les parties non couvertes, plus particulièrement les extrémités, mains, pieds, oreilles, nez… Vos yeux sentent le froid, et vous ressentez des picotements, vos narines se collent vous empêchant de respirer.

Prenez cette fois-ci le road-trip dans le désert glacé, la moindre panne est fatale. En quelques minutes le froid vous assaillit, et vous ne pouvez rien y faire, vous mettre à l’ombre ne réglera pas vos problèmes, boire est impossible. Dans ces voyages, vous avez réellement intérêt à vous préparer au pire. Faites moi penser à acheter le kit de survie qu’ils vendent dans tous les magasins…

Je comprends maintenant beaucoup mieux les aventuriers de l’extrême. Faut vraiment être un fou furieux.

Saskatoon sous la neige (remarquez la rivière gelée)

Saskatoon sous la neige (remarquez la rivière gelée)

Tempête sur Saskatoon (voici ce qui nous attend dans un mois)

Tempête sur Saskatoon (voici ce qui nous attend dans un mois)

Les routes de Saskatoon sous la neige (et celle-ci, les routes sont déneigées)

Les routes de Saskatoon sous la neige (et sur celle-ci, les routes sont déneigées)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :