Devenez un PowerUser d’Internet (2ème partie)

Pour ceux qui auraient raté le début, voici une série de news afin de vous faire devenir des powerusers d’Internet.

La seconde partie s’intéresse à votre pratique de l’Internet. Pour la plupart des gens, moi par exemple, mais également une grande majorité d’entre vous, Internet se résume à quelques sites plus ou moins nombreux que vous regardez très régulièrement, d’autres de temps en temps lorsque vous en avez besoin et enfin d’autres très rarement, voire une seule fois, lors d’une recherche sur Google ou au gré de vos envies.

Cette news s’intéresse aux sites que vous consultez régulièrement ou dans des occasions spécifiques. Plutôt que de passer votre temps à consulter des sites de news, de météo, les blogs de vos potes et je ne sais quoi d’autres qui vous obligent à parcourir le net, pages après pages, je vous conseille de vous mettre aux flux RSS et d’adopter illico presto un lecteur de flux. (Pour ceux qui ne sauraient pas ce qu’est un flux RSS, voici une petite explication rapide)

Pour le lecteur RSS, je vous conseille de vous inscrire sur un site genre Netvibes, plutôt que d’utiliser un logiciel installé sur votre ordinateur. En utilisant Netvibes, vous pourrez lire vos flux RSS de n’importe ou, sur n’importe quelle machine. Ce que vous ne pourrez pas faire avec un logiciel installé sur votre machine uniquement. L’inconvénient de Netvibes, c’est que vous ne pouvez pas lire les flux RSS si vous n’avez pas Internet. Cela va dépendre de votre consommation de flux RSS.

Sur l’ensemble des sites que vous visitez, vous avez la possibilité de récupérer le flux RSS (quasiment tous les sites fournissent des flux RSS aujourd’hui) grâce au petit icone orange situé à la droite de votre barre d’adresse. Si vous cliquez sur ce petit logo, vous obtenez une adresse Web à ajouter dans votre lecteur de flux (comme Netvibes par exemple). Une fois ce flux ajouté, pour chaque visite sur votre page Netvibes, le site web va aller vérifier l’ensemble des flux que vous aurez configuré et vous affichera les mises à jour sous forme de lien. Vous n’aurez alors à aller sur le site Internet que si un nouveau lien s’affiche. Et toutes vos informations sont regroupées sur une seule page. Bien évidemment, vous pouvez organiser votre page Netvibes comme bon vous semble, et même y ajouter plusieurs onglets si besoin. Pour ceux qui auraient un nombre très important d’onglets, vous pouvez même utiliser des sous-onglets, grâce au plugin suivant : Netvibes Sub Tab.

Mais il ne s’agit pas d’utiliser Netvibes pour 3 ou 4 sites. L’objectif ici est de configurer Netvibes pour qu’il soit votre unique accès (ou presque) sur le Web. Prenez l’ensemble de tous les sites que vous parcourez régulièrement et créez des onglets Netvibes à foison afin de limiter au maximum votre perte de temps à naviguer sur le Web pour vous tenir informer.

Voici quelques exemples de site à intégrer sur votre page Netvibes :

  • Les sites d’informations (bien sur),
  • Les sites spécifiques à votre métier (de news informatiques par exemple),
  • Les cours de bourse et de certaines actions,
  • La météo d’une ou plusieurs villes, voire de plusieurs pays,
  • Vos emails sous Yahoo, GMail et autres,
  • Votre blog et les commentaires de votre blog,
  • Les blogs de vos amis, collègues ou de votre société,
  • Les sites de blagues qui recensent les dernières blagues et vidéos du moment (afin de ne pas perdre votre temps sur YouTube ou DailyMotion),
  • Les bédéblogs de dessins,
  • Les sites culturels pour vous tenir informé des derniers films, cds, bds sortis,
  • Les sites de download (pour connaitre les derniers downloads en vogue),

Configurer tout cela va vous prendre du temps au début, forcément, mais c’est le gain répétitif, jour après jour, qui va vous permettre de vous rendre compte que vous surfez plus en moins de temps. Ou que vous surfez encore plus en autant de temps.

Pour les sites qui ne fournissent pas de lien Internet, vous avez la possibilité de simuler le lien Internet avec des sites comme http://feedity.com. Très pratique, gratuit et simple à configurer. Vous pourrez ainsi suivre tous les sites Web depuis Netvibes.

Prochaine news sur le sujet très bientôt avec : L’optimisation de vos recherches sur le Web.

Prise en main de Python, Django et Google App Engine

Etant dans une petite période de chomage (que j’espère courte), je me suis aventuré sur le chemin de Python, Django (un framework pour Python) et Google App Engine (les serveurs Google faisant tourner du Python).

J’avais bien envie de me mettre à une technologie de script, afin de faire plus tard (dans mon futur job?) des petits scripts rapides afin de traiter des fichiers, des données ou tout autre besoin.

Pourquoi Python ?, parce qu’il s’agit d’un des outils à la mode en ce moment, surtout dans la région de Saskatoon au canada, puisque ca devait être un de mes langages de travail (avant qu’on annule le poste). Et puis Google est en soutien avec son GAE, donc y’a pas de raison que ca ne dure pas.

Donc je prends les tutoriaux Python (très bien fait), les tutoriaux Django (un peu moins) et je me lance dans la création de flux RSS à partir des données fournies par Mininova (Faut bien que ce soit utile quand même !!!)

Alors initiation, essais, tests, traitement de technos diverses (http, listes, parsing, xml, rss) et finalement au bout de 2 jours pleins (compter 16 heures), me voila avec ma petite application sur GAE.

Petite conclusion rapide après 2 jours : La langage se prend bien en main, même si j’aurais aimé une documentation plus complète (ca ne vaut pas la javadoc de Sun), mais il y a pas mal d’exemple sur le net. Et puis je n’ai pas encore essayé un éditeur digne de ce nom, juste Notepad++. D’ailleurs après réflexion, je crois que je vais opter pour Netbeans Python, ca me semble un des plus simples à installer et des plus aboutis. Je vous tiens au courant avec une petite mise à jour.

Pour info, la petite application GAE prend un ou plusieurs mots-clés dans son url (style « heroes » ou « heroes+720P » pour la version HD), récupére le résultat dans Mininova, ordonnancé par seeds et crée un flux rss avec ces données. Quand on l’intègre dans Netvibes, on en voit tout de suite l’énorme intérêt.

Résultat du programme Python (tri sur Seeds) et celui fournit par Mininova (sans tri sur les seeds)

Résultat du programme Python (tri sur Seeds) et celui fournit par Mininova (sans tri sur les seeds)

Sur ce, je vous laisse les liens utiles et les sources (pour ceux qui voudraient s’en inspirer).

%d blogueurs aiment cette page :