France – Canada : Banques et Telecom

Un petit billet pour faire une comparaison des offres que l’on trouve au Canada comparé à la France dans le domaine bancaire et dans les telecoms.

Une banque chère et limitée

Avant d’arriver au Canada, nous avons recherché un établissement financier, afin de pouvoir transférer des fonds rapidement et limiter les frais internationaux de paiement Martercard. La surprise était tout d’abord agréable, puisqu’il était possible de créer un compte bancaire sur Internet, même s’il fallait tout de même se rendre en agence à la fin pour signer le contrat. Cependant arrivé au Canada et ayant pris rdv avec la banque, nous nous sommes aperçu que la demande ne leur était pas arrivé, alors que nous avions reçu confirmation par email. C’est du plus mauvais effet. Et ce défaut s’est également vérifié avec notre deuxième banque, leurs services Internet ne sont pas au point.

Une fois toutes les procédures terminées, nous recevons notre belle carte plastique, mais à venir chercher à l’agence ouverte de 8h à 16h du lundi au vendredi. Donc il faut prendre une ou deux petites heures sur son temps de travail. Pas du meilleur effet non plus.

Mais quand on s’aperçoit que la belle petite carte en plastique n’est ni une VISA, ni une Mastercard, ni rien d’autre qu’une vulgaire carte bleue classique, çà en devient décevant. Quand en plus on vous dit que vous ne pouvez faire des retraits sans frais que dans les distributeurs de l’agence et que celle-ci (Banque Nationale du Canada, tout de même) n’en compte que 2 dans toute la ville, c’est à la limite de l’insulte.

Ensuite comme vous en avez surement l’habitude en France, vous vous dites que vous allez faire vos paiements principaux (location de maison, paiement de la nounou…) par virement. Mais que nenni, cette banque ne permet des virements que dans la même banque et par téléphone uniquement (même si ceux-ci sont exécutables jusqu’à 23h). C’est à la limite du ridicule. Allez, on change de banque.

Chez la Royal Bank of Canada, cette fois-ci, tout se passe un peu mieux. Même si la carte VISA est dissociée de la carte bleue, elle est gratuite, grace à une offre nouvel adhérent. Ce qui est limite, c’est que les paiements se font sur un compte différent, sur lequel vous devez placer une avance de 1000$ non utilisable pendant les 6 premiers mois et que le compte s’affiche en négatif dans votre espace Internet lorsqu’il est créditeur. Vous vous y perdez complètement. Et en plus vous devez l’alimenter régulièrement manuellement si vous faites des paiements avec votre VISA. Une horreur.

Et dire que beaucoup de canadiens ont entre 3 et 7 cartes VISA, Mastercard et autres. Je ne vous dis pas les frais bancaires inutiles…

Telecom, la misère très chère

Du côté des Telecom ce n’est guère mieux. On ne devrait pas se plaindre de ce que nous avons en France.

Premièrement côté mobile, c’est très cher, environ 20$/mois pour un abonnement sans heure incluse, et plutôt 40$ pour une heure. Attention, les appels reçus sont généralement comptés dans l’heure incluse. Donc au final, pour 40$ vous avez 30 min en appel et 30 min en réception, grosso modo. Et si vous cherchez des forfaits plus confortables, il va falloir y mettre le prix.

Et histoire de ne pas avoir trop de concurrence entre eux, certains opérateurs comme Sasktel ne permettent pas d’utiliser des téléphones portables « ordinaires », c’est à dire vous insérez la puce et çà marche. Non, ils ont leur propre système de puce, donc vous ne pouvez pas utiliser votre téléphone chez un autre opérateur, ni utiliser votre ancien téléphone en arrivant chez eux. Faut acheter (très cher, bien sur), un point c’est tout.

Deuxièmenet pour les forfaits Internet et téléphone, ce n’est pas mieux. Ok vous avez des offres TriplePlay, mais la moyenne de débit est dans les 5Mo/s et très souvent limité en quantité de données par mois (genre 5 ou 10Go). Et le forfait de base commence souvent à 50$ pour 2Mo. Et monte dans les 100 ou 150$ si vous voulez le top du top, c’est à dire le classique de chez nous, 20Mo/s, TV 150 chaines. Aucun pays en illimité pour le téléphone, uniquement le Canada…

Alors chers français, vous vous plaignez, mais appréciez déjà ce que vous avez.

PS : Petit point à préciser, certains opérateurs brident ou interdisent l’utilisation des logiciels P2P. Merci le Canada.

Et un K850i, un !!!

Et oui, après plusieurs mois d’hésitations, je suis finalement devenu heureux acquéreur d’un Sony-Ericsson K850i, avec un abonnement Bouygues Telecom. Et tout ca pour 49 euros, c’est pas le bonheur ?!!!

Voici un petit détail de la bête sur le site de Sony pour ceux que ca intéresse et une petite photo du bijou pour décorer cette news.

SE K850i

J’ai longuement hésité pour son prix encore excessif pour moi, et suite à des retours plutôt moyens de certains utilisateurs. Mais après une courte période d’utilisation, je suis plutôt satisfait.

Alors certes, il y a des trucs qui fâchent, le bouton tactile du milieu, qui s’enclenche lorsqu’on veut utiliser la flèche allant vers le haut. Et le service Web & Mail de Bouygues Telecom qui ne fonctionne pas encore (après 3 jours – mais qu’est-ce-que je suis impatient) et surtout le petit logiciel ServiceUpdate de SE qui ne veut simplement pas s’exécuter sur ma machine car ma version de Macromedia n’est pas la bonne (mais quelle version tu veux…???).

On appréciera quand même la bonne qualité des photos, un bon son, un joli écran et un super design. Je vous laisse une photo de ma fille prise pendant une balade test, vous me ferez vos commentaires. Ca ne vaut un appareil photo numérique, mais on s’en approche.

Juliette dans sa poussette

J’avais oublié aussi une carte 512 Mo inclus dans le téléphone à l’achat, ca permet de faire déjà quelques petites centaines de photos, c cool.

PS : Oui Pierre, je l’emporte en Roumanie avec moi, oui, je te laisserai le toucher, un petit peu 😉

Publié dans détente, techno. Étiquettes : , , , , , . 1 Comment »
%d blogueurs aiment cette page :