IceScrum : Configurer l’application sur Tomcat avec PostgreSQL

Voici une description de l’installation d’IceScrum avec Tomcat et PostgreSQL sur Windows.

Binaires d’installation

Installation

PostgreSQL

  • Il s’agit d’une installation simplifiée. Plusieurs clics sur suivant devraient permettre d’obtenir une installation standard. Cependant préféré une installation sur C:\Applications plutôt que sur C:\Program Files qui pourrait poser des problèmes de droits d’installation avec Windows.
  • Créer la BDD icescrum

Tomcat

  • Décompresser Tomcat dans un dossier, classiquement sur C:\Applications. L’exécution de bin\startup.bat devrait permettre d’obtenir l’accès à l’interface Web Tomcat sur http://localhost:8080.
  • Pour avoir un accès sur le déploiement des applications, il faudra créer un utilisateur avec le rôle manager-gui. Modifier le fichier conf/tomcat-users.xml avec les lignes suivantes :
<role rolename="manager-gui"/>
<user username="tomcat" password="tomcat" roles="manager-gui"/>
  • Eteindre Tomcat

Driver JDBC

  • Copier le fichier jar dans le dossier lib de Tomcat et supprimer le fichier lib/tomcat-jdbc.jar

IceScrum

  • Décompresser le fichier war (qui est en fait un zip) et copier le dossier IceScrum dans le dossier webapps de Tomcat.
  • Modifier le fichier bin/catalina.bat avec la ligne suivante (adapter les valeurs des dossiers à celles de votre installation)
set "CATALINA_OPTS=-Dicescrum.log.dir=C:\Applications\Tomcat\apache-tomcat-7.0.34\logs 
-Duser.timezone=UTC -Dicescrum_config_location=C:\Applications\Tomcat\apache-tomcat-7.0.34\conf\config.groovy 
-Xmx1024m -XX:MaxPermSize=512m"
  • Créer un fichier conf/config.groovy dans Tomcat avec des valeurs comme celles-ci :
//Server URL
grails.serverURL = "http://localhost:8080/icescrum"
//Logging (for debug purposes)
icescrum.debug.enable = true
//Working directory
icescrum.baseDir = "C://Applications//Tomcat//apache-tomcat-7.0.34//webapps//icescrum"
//PostgreSQL
dataSource.driverClassName = "org.postgresql.Driver"
//dataSource.dialect="net.sf.hibernate.dialect.PostgreSQLDialect"
dataSource.dialect="org.hibernate.dialect.PostgreSQLDialect"
dataSource.url = "jdbc:postgresql://localhost:5432/icescrum"
dataSource.username = "postgres"
dataSource.password = "postgres"
//Mail server (These exemple values aren't set by default)
grails.mail.host = "smtp.gmail.com"
grails.mail.port = 465
grails.mail.username = "username@gmail.com"
grails.mail.password = "mypassword"
//Project
icescrum.project.import.enable = true
icescrum.project.export.enable = true
icescrum.project.creation.enable = true
icescrum.project.private.enable = true
//Users
icescrum.gravatar.secure = false
icescrum.gravatar.enable = false
icescrum.registration.enable = true
icescrum.login.retrieve.enable = true
//Alerts
icescrum.auto_follow_productowner = true
icescrum.auto_follow_stakeholder = true
icescrum.auto_follow_scrummaster = true
icescrum.alerts.errors.to = "dev@icescrum.org"
icescrum.alerts.subject_prefix = "[icescrum]"
icescrum.alerts.enable = true
icescrum.alerts.default.from = "webmaster@icescrum.org"
//Attachments
icescrum.attachments.enable = true
  •  L’installation est maintenant terminée.

Lancement

  • Démarrer le serveur Tomcat avec la commande bin/startup.bat
  • Allez sur l’interface IceScrum : http://localhost:8080/icescrum
  • Vérifier qu’après être arrivé sur l’interface, les tables de la BDD ont bien été créées.
  • Il est ensuite possible de créer des utilisateurs et des projets.
Publicités

Remplacer l’explorateur Windows

Si comme moi vous appréciez de pouvoir compter sur des outils performants et fonctionnels, vous aimerez les 2 outils que je vous présente ci-dessous.

L’explorateur de fichiers fournit par Windows est certes fonctionnel, mais peu évolué, assez lent et parfois buggé. A l’instar de ce que fournit Firefox contre Internet Explorer, ils existent des concurrents à l’explorateur Windows. En voici 2 qui peuvent vite devenir essentiels.

UltraExplorer propose une alternative intéressante avec un design particulièrement soigné et une tonne de fonctionnalités. Vous y trouverez la navigation par onglet, évitant d’ouvrir plusieurs fenêtres, l’enregistrement de ces onglets pour les retrouver lors d’une prochaine ouverture, la possibilité d’afficher les images sous forme d’affichettes, un presse-papier multi-fichiers et plein d’autres fonctionnalités vite indispensables (dont une configuration précise soignée aux petits oignons). Seul petit défaut, qui peut vous éloigner de lui, il peut avoir tendance à planter sur certains environnements, sans plus jamais pouvoir l’exécuter, même après une réinstall. Espérons que son auteur corrige rapidement le problème.

Son concurrent direct, FreeCommander, est devenu son remplaçant sur mon environnement pro, puisque UE a planté et qu’il ne veut plus s’exécuter (je le garde cependant sur mon ordi perso). Cet outil est équivalent à UE. Un peu moins soigné niveau design et configuration, il offre cependant les mêmes fonctionnalités en étant quand même plus stable. On le configurera rapidement pour ne plus avoir ces deux explorers verticaux somme toute inutile, pour passer rapidement à 5 à 10 onglets sur un plein écran.

Je vous laisse aux plaisirs d’installer celui de votre choix, vous trouverez la gestion de fichiers tout de suite plus agréable et vous gagnerez en productivité… 😉

%d blogueurs aiment cette page :