FonShare : Le cloud appliqué aux téléchargements

Il y a quelques temps, j’avais posté un article sur l’arme ultime anti-Hadopi.

Apres mûre réflexion, j’ai abouti a un concept qui commence à prendre forme et qui devrait concrétiser les dires de mon précédent post.

Pour marier téléchargements privés et réseaux sociaux, il faut impérativement un serveur personnel fournissant du contenu. Un serveur FTP fait parfaitement l’affaire mais la fonera 2 semble être l’outil idéal pour valider le concept.

  • Prenez donc une fonera 2, branchez un disque dur et fournissez quelques fichiers a votre serveur FTP accessible sur le web.
  • Inscrivez-vous au service FonShare (pas encore déployé, prenez patience) et remplissez les informations concernant votre fonera.
  • Créez un groupe ou rejoignez un groupe existant.
  • Visualisez les fichiers de ce groupe et choisissez ceux que vous souhaitez télécharger,
  • Patientez pendant le téléchargement entre les foneras, puis profitez de vos nouveaux fichiers téléchargés.
  • Partagez avec vos autres groupes les nouveaux fichiers téléchargés.

Voici quelques schémas décrivant les détails techniques du projet.

Cloud Concept of groups between servers

Cloud Concept of groups between servers

Le service FonShare permet de créer des groupes de serveurs et de partager les fichiers entre ces serveurs.

File Sharing Concept between groups

File Sharing Concept between groups

Ainsi comme on le voit sur le schéma précédent, l’utilisateur de la Fonera 1, par l’intermédiaire du service FonShare,  a accès à l’ensemble des  fichiers des serveurs des groupes 1 et 2. Soit dans  l’exemple, 6 serveurs.

File Download Concept from one server to another one

File Download Concept from one server to another one

Lorsque l’utilisateur souhaite télécharger un fichier, il sélectionne le dit fichier a partir du service FonShare et lance le téléchargement. FonShare envoie une commande FTP aux 2 serveurs. Le premier pour envoyer le fichier au deuxième serveur, le second pour le recevoir. Le fichier transite alors d’une fonera à une autre, il n’y a aucun intermédiaire.

File Transfer Concept between servers

File Transfer Concept between servers

Ainsi un fichier transite d’un serveur privé à un autre, uniquement par des connexions privés, point a point. En fonction du nombre de groupes, du nombre d’utilisateurs dans chaque groupe et du nombre de fichiers sur chaque serveur, un utilisateur peut avoir accès à un très grand nombre de fichiers.

Prenons maintenant une hypothèse. Vous êtes utilisateur de FonShare et vous avez rejoint 3 groupes de 4 personnes en moyenne,  chacun mettant environ 50 Gigaoctets de données en partage. Vous avez alors un accès direct à une base de 3 x 4 x 50 Go de fichiers, soit quelques 600 Go tout de même. Rejoignez un groupe plus important et vous démultipliez la quantité de données accessibles.

Points positifs du service :

  • Connexion privée entre 2 serveurs, non visible de l’extérieur,
  • Les fichiers résident uniquement sur les serveurs personnels et ne sont transférés qu’entre les serveurs,
  • Les utilisateurs d’un groupe ne connaissent pas les informations de connexion des serveurs personnels des autres membres du groupe et n’ont aucun moyen de les connaitre,
  • Les accès aux autres serveurs personnels sont en lecture seulement, l’écriture est disponible uniquement sur son propre serveur,
  • Les transferts entre serveurs ftp sont rapides. Un fichier de 700 Mo est théoriquement transférables en moins de 2 heures à 100 Ko/s, moins de 25 minutes à 500 Ko / s.
  • Vous pouvez à tout instant rajouté un groupe ou supprimé un groupe.
  • Pas de trace.

Points negatifs :

  • Les transferts sont limités à la capacité d’upload des utilisateurs,
  • Le système est encore assez technique et ne peut pas etre utilisé par le quidam moyen,
  • Il faut avoir des amis et des amis de confiance,
  • Il faut des sources extérieures pour alimenter les serveurs personnels.
Publicités

Weblin, le concept est bon, mais…

Récemment j’ai découvert weblin, un service fonctionnant sous IE et Firefox, permettant d’entrer en relation avec les personnes visitant les mêmes pages que vous sur le Web.

Le concept est révolutionnaire, je dirai. Enfin on peut dialoguer directement avec des personnes inconnues, sans chercher même à les rencontrer. J’y vois intérêt principalement au niveau professionnel surtout, même si au niveau personnel beaucoup doivent y trouver leur compte.

Imaginer, vous êtes en plein milieu d’une documentation technique, à chercher le saint-graal, qui vous permettra de faire fonctionner ce que vous avez tant de mal à faire fonctionner justement. Et cette doc, qui est somme toute intéressante, n’est pas suffisante pour répondre à vos questions. Et là, vous rencontrez un « collègue de techno », qui lui aussi cherche une info, peut-être la même, surement une autre. Et gentiment vous lui demandez s’il n’aurait pas une idée pour résoudre votre problème. Peut-être qu’il connaitra, peut-être qu’il aura un lien à vous fournir, peut-être pas. Mais si c’est le cas, imaginez le gain de temps, le partage de connaissance potentiel !!!

Mais, car mon titre à un mais, le service fournit par weblin n’atteint pas mes attentes, pour plusieurs raisons :

  • Ce n’est pas un plugin, mais une install d’un logiciel en dur,
  • il semble plus réservé à un usage personnel que professionnel (gain d’objet, avatar à habiller…),
  • Il s’immisce sur l’écran d’une manière peu agréable et semble lourd à l’exécution,
  • Il ne permet pas une communication rapide par une fenêtre style msn ou yahoo,
  • Tout est géré dans une page web sur leur site, plutôt que dans votre (faux) plugin,

L’idée est là, le concept est jeune, j’espère pour eux qu’il va mûrir, sinon d’autres trouveront les améliorations à leur place. Je fais confiance à Microsoft et Google.

J’attends quand même la liaison avec un messenger, Google Bookmark et un site comme LinkedIn.

%d blogueurs aiment cette page :